Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

A little knowledge... do you mind ? [PV MILOUE ♥ ]
Invité
Invité
Jeu 30 Oct 2014 - 18:08

A little knowledge... do you mind ?



Ce matin ce fût le soufflement du vent à travers les ronces qui me réveilla. Et encore une fois, j'étais seul dans la pouponnière, entendant mes deux frères jouer comme des fous. Ils étaient toujours surexcités, je ne peux pas dire le contraire pour moi. Néanmoins, quelques fois, le calme me faisaient le plus grand bien. D'un pas un peu incertain, encore sous l'emprise de la fatigue, je me dirigeais vers la grand place, l'endroit principal du Clan de la Rivière. C'était là qu'ont faisaient nos assemblées, qu'était posé le tas de gibier. A en jugé par le nombre immense d'apprentis et de guerriers présent, j'en déduis qu'il devait pleuvoir. Je les comprends, moi non plus, je n'aimerais pas aller dehors sous un temps pareil. Je sentis qu'on me poussait vers le fond. Je ne pris pas longtemps à comprendre que j'étais en pleine bagarre entre mes frères quand soudain je croisa le regard d'un jeune chaton. Il avait une petite corpulence, des yeux bleus et un pelage gris mi-longs. Enfin, elle, puisque je crois que c'est une fille.

Entre temps, le temps c'était légèrement amélioré et certains guerriers, apprentis, étaient partis en patrouille. Maintenant le camp me semblaient vide, dépourvu de vie. Après s'être défoulés comme des fous, mangé à s'en bourré la panse, mes deux cons de frères étaient partis faire une petite sieste accompagnés de ma mère. Sois disant ils avaient peur que l'orage revienne... Je les aimais bien mais dés fois, l'envie me venait de leur en foutre une bonne. En me détournant à mon tour vers la pouponnière, je revis le chaton de toute à l'heure. Je pris la peine de regarder autour de moi, voir si personne ne m'espionnait ou me suivait, même si je savais que c'était inutile. Et en trottinant, je m'approchais petit à petit d'elle. Arrivé à quelques centimètres, je sentis son souffle sur mon pelage mais ne broncha pas. Je souris, vous savez, les petits sourire en coin ? Comme ça. J'insistais, je ne posais mon regard que sur ses yeux, sans vouloir vraiment la mettre mal à l'aise.

« Salut ! Faisons un peu connaissance, tu veux bien ? Moi c'est Petit Velours... Et toi ? »

En recherchant dans ma mémoire, je ne pense pas l'avoir vu beaucoup de fois. Elle devait rester seul, isolée des autres. Ou alors c'était simplement moi qui n'avait pas fais attention à elle auparavant.

[HRP : Désolé, c'est sûrement un peu court pour un rp normal, mais un peu long pour la course aux Rp's dont finalement, celui-ci ne comptera pas puisqu'il fait plus de 15 lignes... Je m'excuses encore, j'espère que ça ne te dérange pas ? ]


codage par Junnie sur apple-spring
Anonymous
Invité
Invité
Ven 31 Oct 2014 - 13:47

A little knowledge... do you mind ?Nuage de Givre & Petite Lune

J’ouvris les yeux en sursautant. D’un bond, je me retrouvais perchée sur mes pattes fragiles, encore somnolente. Un frisson glacé m’avait réveillé. Le soleil n’était pas encore levé mais en voyant l’activité du camp, il devait être proche de midi. La Saison des Feuilles Mortes était bien là… Je soupirais en baissant la tête, ce qui fit glisser du haut de mon crane quelques gouttelettes de rosée qui s’étaient installées durant mon sommeil. Surprise, je m’ébrouais après avoir regardé si personne n’allait être mouillé par ma faute.
En voyant les reines et les chatons qui logeaient dans la pouponnière, sortir à l’extérieure, je compris que tout le monde partait prendre l’air. Midi était l’heure la plus chaude de la journée, et pourtant, la fraicheur du matin était toujours là. Un fin brouillard blanc recouvrait la grande place. Je devais plisser les yeux pour distinguer les guerriers et apprentis qui passaient devant moi. Dans ces conditions, ma petite taille ne pouvait être qu’un inconvénient… Je m’en rendis compte lorsqu’un jeune chat voulus traverser et me fit tomber à la renverse sur son passage. Il s’excusa et repartis à toute vitesse.
Frigorifiée par l’herbe mouillée du sol, je me relevai, la fourrure en bataille. Avoir les poils mi-longs pouvait être réconfortant par un temps pareil, mais pour s’en occuper, c’était une vraie corvée… Je suis donc partie me mettre à l’abri sous un chêne et entrepris de me faire une petite toilette. Je commençai par lisser les poils trempés sur mon dos et descendis jusqu’à la queue. Je me suis ensuite nettoyée les oreilles en les frottant de ma patte avant que j’avais léchés plus tôt. Ma fourrure tigré impeccable et ces quelques mouvement agiles terminés, je relevai la tête et me rendis compte que le ciel était gris. Il va pleuvoir, me suis-je.
A peine cette pensée finit, je sentis une goute d’eau me tomber sur l’oreille gauche, puis une autre sur mon flanc et encore une autre, jusqu’à ce que je puisse distinguer devant moi les traits fins, crées par la vitesse à laquelle tombait l’eau. Je regardais autour de moi et vis, non loin de là, deux chatons se bagarrer et débouler vers un troisième qui ne semblait pas s’amuser. Quand il trébucha, je ne pus m’empêcher d’émettre un ronron amusé mais quand il croisa mon regard, je baissai immédiatement la tête et sentis le sang me chauffer les oreilles. M’a-t-il entendu ? Pleine de honte, je dirigeai mon regard sur mes pattes qui ne cessaient de remuer.
Je suis restée là, sous ce chêne qui m’apportait un peu de réconfort dans cette froide journée, à regarder le camp se vider. Lorsque la pluie s’était arrêtée, les apprentis étaient partis, accompagnés de leur mentor respectif. La plus part des chatons étaient retournés dans la pouponnière. Seuls les anciens animaient la grande place.
Perdue dans mes rêveries habituelles, je fus surprise de voir le chaton tigré de toute à l’heure en face de moi, son regard plongé dans le mien. Il me souriait gentiment avant de se présenter :

«- Salut ! Faisons un peu connaissance, tu veux bien ? Moi c'est Petit Velours... Et toi ? Me dit-il joyeusement.
- Sa-Salut ! Bégayais-je, un peu surprise. Je m’appelle Petite Lune. Lui ai-je dis. Je t’ai vus avec d’autres chatons toute à l’heure, tu n’avais pas vraiment l’air de t’amuser… Quelque chose ne va pas ? » Ai-je dis timidement.

Mes paroles prononcées, je me rendis compte que ma question était un peu indiscrète. Il n’avait peut être pas envie de tout me dire. Moi, une minuscule chatonne qui ne vient même pas du Clan de la Rivière…

©️ Lady


HRP:
 
Anonymous
Invité
Invité
Ven 31 Oct 2014 - 15:03

A little knowledge... do you mind ?



« Sa-Salut ! Je m’appelle Petite Lune. Je t’ai vus avec d’autres chatons toute à l’heure, tu n’avais pas vraiment l’air de t’amuser… Quelque chose ne va pas ? »

Au début, sa manière de bégayer un peu, me fis croire que je la mettais mal à l'aise. Alors je détournais les yeux. Puis elle s'est mise à s'intéressé à moi et je releva ma tête d'un geste vif, les yeux brillants. Je sentis mon coeur battre de plus en plus fort sur ma poitrine. Au final, c'était elle qui me mettais mal à l'aise, elle avait réussis à parer mon attaque. Une goutte de rosée tomba entre mes deux oreilles et, en secouant machinalement la tête, je revins à la réalité.

« - Oh... Tous va très bien. C'est juste que... C'étais mes frères, ils sont comme... hyperactif. Je le suis sûrement aussi mais tu sais... Dés fois, le silence me fait du bien. »

Aussitôt je me mis à me lamenter sur moi même. C'étais quoi cette façon ridicule de parler en hésitant devant une... belle fille ? Un jour, mon père m'avais dit qu'une occasion comme celle-ci ne se présentais pas souvent, qu'il fallait profiter chaque seconde et je venais de tout gâcher. Je retournais encore et encore toutes les questions que je pourrais lui poser, comme réparer mon erreur mais rien ne sortis. Il fallut que je détourne le regard vers la pouponnière pour voir Petit Saumon et Petite Loutre s'évader en courant. C'est alors que tout me vint à l'esprit. Je reposa mon regard sur elle.

« Et toi ? Je veux dire, tu es fille unique ou tu as des frères et des soeurs ? Je repris ma respiration. Bref. Je continue de me présenter, ce silence devient un peu angoissant. J'ai cinq lunes et je suis originaires du Clan de la Rivière. J'adore manger des mulots et j'ai hâte de devenir apprenti car, entre nous, rester confiné ici m'ennuie un peu à la longue. Tu n'es pas du même avis ? »

En attendant sa réponse, je fis balancer mes pattes l'une contre l'autre, laissant les gouttes de pluies s'enfoncer toujours plus profondément dans mon pelage, laissant mes yeux vagabonder dans le vide, parcourant le camp animé par les anciens. Tout ce que j'espérais c'est de faire d'elle une amie, pas une ennemie. Une bonne amie même. Je le voulais vraiment.


codage par Junnie sur apple-spring
Anonymous
Invité
Invité
Sam 1 Nov 2014 - 10:57

A little knowledge... do you mind ?Nuage de Givre & Petite Lune

« - Oh... Tous va très bien. C'est juste que... C'était mes frères, ils sont comme... hyperactif. Je le suis sûrement aussi mais tu sais... Dés fois, le silence me fait du bien. »

Je fus soulagé quand il me répondit. Ma question l’avait mis mal à l’aise et ce n’était pas ce que je voulais… Ce n’était pas tous les jours que quelqu’un venait vers moi pour faire connaissance. Je ne voulais pas tout gâcher dès le premier abord ! De plus, il semblait accepter le fait que je ne venais pas du Clan. Nous pourrions peut être devenir amis, qui sais ?
J’essayai de me reprendre aussi bien que je le pouvais. A travers ses mots, il avait exprimé tout ce que je pensais à l’intérieure de moi-même. Mais évidement, lui, il avait le courage de le prononcer tout haut, chose dont j’en suis incapable…
Quand il reprit la parole, je me laissai bercer par sa voix réconfortante :

« Et toi ? Je veux dire, tu es fille unique ou tu as des frères et des soeurs ? Il attendit un instant, sans vraiment me laisser le temps de répondre et reprit joyeusement. Bref. Je continue de me présenter, ce silence devient un peu angoissant. J'ai cinq lunes et je suis originaire du Clan de la Rivière. J'adore manger des mulots et j'ai hâte de devenir apprenti car, entre nous, rester confiné ici m'ennuie un peu à la longue. Tu n'es pas du même avis ? »

En réalité, il ne connaissait pas mon histoire... Je devais lui répondre, il m’avait posé la question, mais quelque chose au fond de moi m’en empêchait… Comment allait-il réagir ? Petite Lune, il fera comme tous les autres ! Me suis-je dis. Il m’évitera dans tout le camp et ne s’approchera plus de moi. Pourtant, je voulais y croire. Il devait être un des seuls du camp à s’intéresser à moi.
Je pris une profonde inspiration. Pour répondre à sa question sur la pouponnière, je penchais la tête sur le côté et souris du mieux que je pus, lui disant que j’étais du même avais que lui.
Je sais, c’est lâche de retarder l’inévitable. Mais je ne savais pas comment lui expliquer, puisque moi-même, je n’en savais rien ! Je ne savais pas pourquoi mes parents m’avaient abandonnés ! Je ne savais même pas si j’étais leur seule et unique chaton, s’ils en avaient eus d’autres et s’ils avaient choisis de me laisser, uniquement moi. Je revoyais encore le regard mouillé de mes parents quand ils s’éloignèrent loin de moi…
Je m’ébrouai doucement pour chasser ses idées noires et pouvoir enfin répondre à Petit Velours, qui s’impatientait.

« En… En réalité, je n’en sais rien… Ai-je commencé timidement. Mes parents m’ont abandonnés dans la forêt lorsque je n’étais encore qu’un minuscule chaton. Je ne savais pas marcher, ni me débrouiller seule. J’ai dû apprendre rapidement de mes propres moyens. Puis, on m’a retrouvé près du Lac de la Lune, d’où mon nom. Je suis arrivée dans le Clan de la Rivière en espérant trouver une famille ici, mais c’est plus dur que ce que je pensais… Je baissai la tête en posant mes yeux sur Petit Velours, guettant sa réaction. Mais je ne veux pas t’obliger à rester avec moi si tu n’en à pas envie ! Et si tu pars, je comprendrai… »

© Lady


HRP:
 
Anonymous
Invité
Invité
Sam 1 Nov 2014 - 12:02

A little knowledge... do you mind ?



« En… En réalité, je n’en sais rien… Mes parents m’ont abandonnés dans la forêt lorsque je n’étais encore qu’un minuscule chaton. Je ne savais pas marcher, ni me débrouiller seule. J’ai dû apprendre rapidement de mes propres moyens. Puis, on m’a retrouvé près du Lac de la Lune, d’où mon nom. Je suis arrivée dans le Clan de la Rivière en espérant trouver une famille ici, mais c’est plus dur que ce que je pensais… Mais je ne veux pas t’obliger à rester avec moi si tu n’en à pas envie ! Et si tu pars, je comprendrai… »

Je la regardais avec des yeux pleins de compassion. J'avais toujours grandit dans le Clan de la Rivière, respecter par les autres à cause de mon sang pur, en quelques sortes. Je ne pouvais pas comprendre ce qui lui était arrivé, ce qu'elle endurait jusqu'à maintenant. Mais j'étais sûr d'une chose, j'étais venu près d'elle parce que je n'avais encore jamais fait vraiment attention à elle, j'étais venu pour faire connaissance, pour qu'elle soit mon amie. Rien ne m'interdisait de rester avec elle sauf que moi, je m'interdisait de partir. Je ne pouvais pas faire comme les autres, la laissé là, livré à elle même. Je voulais être différent, je me souviens, c'était le premier défi que je m'étais fixé depuis que j'étais capable de pensé et, ici, était sûrement la première bonne occasion. Je souris, elle avait le don de me rendre joyeux. En faite, en y pensant bien, c'est bien la première fois depuis...quelques lunes que je souris, que je suis joyeux. Je fixe ses yeux bleus, ils sont identiques aux miens.

« Qu'est ce qui te fais croire que je partirais ? commencé-je en haussant un peu le ton sans le vouloir. Je ne suis pas comme les autres, je ne suis pas un de ses pauvres hypocrites ! Non, je suis différent, je suis gentil, aimable et jamais, ô grand jamais, je te laisserais seule, tu entends ? »

Je détourne mon regard vers le fond du camp, m'en voulant à moi même. Je venais de lui répondre comme si elle m'avait giflée. Sur ce moment, ce n'étais pas vrai, je n'étais pas gentil ni aimable. Je reprends, cette fois ci d'une voix plus douce et remplie de compassion.

« Je m'excuse... Je te comprends, ça ne doit pas être facile. En faite, non, je ne te comprends pas... Je ne sais pas ce que tu ressens, je suis originaire du Clan, tout le monde me respecte, malheureusement... Je ne sais pas ce que tu ressens. »

Je repose mon regard sur elle. Petite Lune serait peut-être ma seule vrai amie.

« Je m'excuse... »
codage par Junnie sur apple-spring
Anonymous
Invité
Invité
Sam 1 Nov 2014 - 20:24

A little knowledge... do you mind ?Nuage de Givre & Petite Lune

Ma révélation faite, je regardais toujours Petit Velours, cherchant dans son regard bleuté quelque chose qui pourrait m’apaiser. Une sorte de réconfort je crois. Oui, quelque chose de réconfortant. Je fus étonné de trouver de la compassion dans ses yeux. Quand il me sourit, me cœur se mit à bondir dans ma poitrine aussi violement et déchirant qu’un éclair. Il avait décidé de rester.
Emue, je relevai la tête, mon regard toujours noyé dans le sien. Je me perdais en cherchant dans ses yeux se qu’il pouvait ressentir. Mes oreilles me brûlaient ; mon museau me chatouillait ; mes coussinets me picotaient. En ignorant ces chaudes douleurs, je m’étais redressée et avais dressé les oreilles, curieuse et étonné à la fois. Aucuns mots ne pouvaient sortir de ma bouche. Elle était comme cousue par l’émotion…
Perdue dans mes pensées, il reprit la parole, me faisant sursauter une nouvelle fois :

« Qu'est ce qui te fais croire que je partirais ? Commença-t-il en haussant la voix. Je ne suis pas comme les autres, je ne suis pas un de ses pauvres hypocrites ! Non, je suis différent, je suis gentil, aimable et jamais, ô grand jamais, je te laisserais seule, tu entends ? »

Effrayée par sa réaction, mes oreilles partirent en arrière et les battements de mon cœur accélérèrent. Il tourna la tête en décrochant son regard du mien. Il resta comme ceci un instant, me laissant le temps de réfléchir. Si je ne lui avais pas raconté mon histoire, jamais il ne se serait mit dans des états pareils. J’aurai dû faire la même chose que d’habitude ; le saluer et trouver un prétexte pour m’en aller. Cela aurait put éviter ce changement si brusque de comportement. Je m’en voulais…
Aussitôt, mes yeux commencèrent à se remplir de larmes, les faisant briller.
Quand il se retourna vers moi, je relevai la tête en essayant de camoufler mes yeux mouillés.

« Je m'excuse... Je te comprends, ça ne doit pas être facile. En faite, non, je ne te comprends pas... Je ne sais pas ce que tu ressens, je suis originaire du Clan, tout le monde me respecte, malheureusement... Je ne sais pas ce que tu ressens. » Me dit-il d’une voix douce.

Lui aussi avait l’air désolé… Je ne lui en voulais pas ! Au fond, ses paroles n’étaient pas méchantes. Seul le ton qu’il avait employé m’avait fait peur. Non, quelque chose m’empêchait de lui en vouloir.

« Je m'excuse... » Finit-il par dire, le regard trouble.

Je souris, attendrie par ses mots. J’avançai de quelques pas pour venir lui lécher affectueusement le bout de l’oreille en ronronnant.

« Tu n’as pas à t’excuser, voyons ! Lui dis-je d’une voix réconfortante avant d’enfouir mon museau dans son pelage. Je ne voulais pas te mettre dans cet état ; c’est moi qui devrai m’excuser ! »

©️ Lady


HRP:
 
Anonymous
Invité
Invité
Dim 2 Nov 2014 - 14:37

A little knowledge... do you mind ?



« Tu n’as pas à t’excuser, voyons ! Je ne voulais pas te mettre dans cet état ; c’est moi qui devrai m’excuser ! »

Elle enfoui son museau dans mon pelage et je retint mon souffle. Petite Lune éprouvait-elle des sentiments pour moi ? Non, c'était impossible, j'étais venu la trouvé parce qu'elle était seule, que je n'avais pas vraiment fait attention à elle avant, pour qu'on fasse connaissance et qu'elle soit mon amie. Et puis, nous étions encore des chatons non ? Je resta immobile comme ça, elle son museau dans mon pelage et moi raide comme un piquet, pendant quelques secondes avant de me coucher sur le sol frais du camp. Il reprenait peu à peu vie, les patrouilles revinrent, les anciens, - qui étaient partis se reposer -, se manifestaient encore une fois et les chatons, reines, jouaient encore de plus belle. Je n'étais pas décidé à partir, je ne voulais pas qu'elle parte. J'aurais voulu rester là une éternité mais quelqu'un nous aurait vu et aurait lancé une rumeur totalement fausse et je n'en avais pas vraiment envie non plus.

« Tu viens ? Il doit être midi, les guerriers ont ramené du gibier... Ça te dit de venir mangé avec moi ? »

Ma voix était remplie de déception et j'espérais qu'elle ne s'en était pas rendu compte. Je fermais les yeux avant de pousser un long soupir et de me lever, les yeux perdu dans une vague de pensées. Quand je les rouvris, Petite Loutre, ma soeur, fonçait droit sur moi. J'aurais voulu me déplacé, la laissé se prendre le mur en pleine face mais elle était de loin plus rapide que moi. Avant que j'ai eu le temps de réagir, elle me propulsa en arrière et je trébuchais sur Petite Lune. Elle et Petit Saumon pouffaient de rire pendant que moi, je les jurais à voix basse.

« Bande de cons ! Je vous déteste ! »

C'était sorti tout seul. Je ne le pensais sûrement pas. Quoique..

[HRP : Oups, j'ai sûrement un peu dévier du sujet principal mais je voulais donner un peu de piment au rp. Si ça te plaît pas, dis-le, je changerais volontier et désolé du retard... ]
codage par Junnie sur apple-spring
Anonymous
Invité
Invité
Dim 2 Nov 2014 - 19:57

A little knowledge... do you mind ?Nuage de Givre & Petite Lune

Quand je retirai mon museau de son poitrail, il se coucha lentement sur le sol, encore humide par la rosé du matin. Je ne quittais pas son regard de mes yeux tant il était agréable et réconfortant. Une fois installé, Petit Velours prit la parole :

« Tu viens ? Il doit être midi, les guerriers ont ramené du gibier... Ça te dit de venir manger avec moi ? » Me proposa-t-il.

Sans le vouloir, je laissai échapper un ronronnement peu contrôlé. Il parlait comme les guerriers… A trop rêver et écouter les conversations des autres, j’apprenais sans le savoir des choses peux importantes en sois, mais qui l’était pour moi.
Il se leva en soupirant. J’espérais que ma réponse lui rendrait le sourire. Alors je pris une voix chaleureuse et pleine d’entrain :

« Oui, tu as raison, allons man… »

Je laissai ma phrase en suspens quand je vis un chaton foncer droit sur Petit Velours. C’était ce même chaton qui l’avait bousculé un peu plus tôt, accompagner d’un autre félin près de la pouponnière. Je me souvins alors qu’il s’agissait de sa sœur.
La petite femelle, plus grande que moi évidement, envoya balader Petit Velours qui partit en arrière pour venir me renverser de plein fouet. Un petit miaulement aigue accompagna ma roulade arrière. Lorsque je sentis la racine du vieux chêne ma cogner la patte avant, je réussis difficilement à m’agripper pour m’empêcher de continuer à rouler plus loin.
Mon pelage en batail, encore une fois depuis le début de cette journée, était décoré de quelques feuilles rousses, venant barioler les rayures claires de mon dos. Je me remis sur patte et avançai vers le chaton tigré qui repoussait sa sœur par quelques injures incompréhensibles par la distance.
Quand il se tourna vers moi, le regard plein d’inquiétude, je lui assurai que tout allait bien.

« Ne t’inquiète pas, je vais bien ! Ai-je dis en me secouant la tête pour faire tomber la feuille qui trônait sur le haut de mon crâne. Ca va toi ? » Lui ai-je demandé en regardant attentivement ses pattes pour voir s’il n’était pas blaisé.

© Lady


HRP:
 
Anonymous
Félin Mythique
Source aux Fées
Félin Mythique
Mer 3 Déc 2014 - 14:11
[UP ?]
Source aux Fées
Date d’inscription : 20/07/2013
Messages : 5329
Puf : perlouu forever, arno, pillsnpotions.
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 19
Multi-comptes : Source aux Fées (o) Nuage Nordique (r)
Contenu sponsorisé
A little knowledge... do you mind ? [PV MILOUE ♥ ]

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: