Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

Les idées sont des graines de lotus, elles ne dorment que pour mieux pousser. || ft Kiri ♪
Félin Légendaire
Écaille d'Hippocampe
Félin Légendaire
Dim 3 Nov 2013 - 2:28


Les idées sont des graines de lotus, elles ne dorment que pour mieux pousser.
ft Kiri alias Nuage Abyssal
THUNDER vs WIND

De nombreux et épais nuages grisâtres s'entassaient peu à peu dans le ciel pour ne former qu'un seul et unique cumulus cendré : bientôt, une fine pluie vint s'abattre sur la forêt et les lointains grondements d'un éventuel orage retentissaient de plus en plus forts à vos oreilles. L'air se chargeait petit à petit d'électricité et la pesante odeur de calcaire que dégageait l'éther emplissait vos narines félines. Le dôme céleste n'était pas des plus dégagé et sa teinte couleur charbon semblait s'étendre jusqu'à l'infini. Les gouttes de pluie s'écrasaient sur le sol plat de la clairière du camp du clan du Tonnerre : certains félins se réunissaient pour se réfugier dans leur tanière tandis que d'autres restaient immobiles sous la légère averse. Les reines s'empressaient de rejoindre leurs petits et les anciens s'entraidaient pour se réchauffer. Toi, tu scrutais le Clan d'un œil inerte, impartial, sous les rincées bruineuses, ta belle fourrure brune ayant perdu son éclat hâlé. Tu restas assise droitement sur le promontoire, le regard perdu dans le vide. Tu avais besoin de te changer les idées. Tandis que tu restais plongée dans tes plus abstraites pensées, un flash blanc opalescent illumina la voûte céleste avant qu'un éclair jaillisse du baldaquin. Quelques minutes plus tard, plus personne n'était présent au centre du camp. Lentement, tu levas la tête, ton regard faisant face au firmament strié de faisceaux bleus électriques. L'orage commençait à gronder fort, et la pluie devenait mordante au rythme que les nuages s'assombrissaient. Décidée, tu te relevas tant bien que mal. Tu exécutas une légère cabriole afin de quitter le promontoire puis, lançant un regard en arrière pour s'assurer que personne ne t'épiait, tu te faufilas dans le tunnel d'ajonc qui conduisait tout droit vers la sortie du camp.
Le tapis d'humus était humide et imbibé d'eau, et la terre flétrie par l'eau du ciel tâchait tes pattes bistres. Ton poil était moite et ruisselant et tu avais froid à cause du vent glacial qui soufflait. Néanmoins, tu ne voulais pas rentrer. Tu savais où tu voulais aller. Tes pensées se tournèrent vers une personne en particulier, que tu n'avais pas recroisé depuis un sacré bout de temps : Nuage Abyssal. L'apprenti était si gentil en ta compagnie, peut-être de temps en temps aigri, mais si amusant. Et malgré ce que les autres peuvent penser, son handicap ne te dérangeait pas du tout. Au contraire, tout cela le rendait différent : tout cela le rendait charmant. Tu avais besoin de le revoir. Tu avais besoin de te confier à lui, passer du temps avec le novice du Vent. C'était comme un alter-ego pour toi. Un véritable ami. Rapidement, tu pris la route vers le territoire du Clan du Vent sous les nombreux détonations de l'orage déchaîné. Dans le noir, rien n'était audible à part le bruit de la pluie et les éclairs du ciel. Quelques croassements de corbeaux, mais rien. Cette atmosphère t'oppressait. Tu voulais quelqu'un auprès de toi, une voix familière. Tu te rendis compte qu'il te manquait énormément, ton ami. 
Il le fallut bien : tu fus arrivée vers les terres du Clan du Vent. Tout était silencieux. La lande était parcourue d'un vent presque prismatique. Inquiétant. Il faisait si sombre que seuls tes deux yeux cyan brillaient dans l'obscurité du crépuscule. Lentement, tu t'assis sur le sol, enroulant ta queue tachetée autour de tes pattes. Tu regardais tout autour de toi, comme à la recherche d'une présence. Nuage Abyssal était-il là ? Tu ne le savais pas, mais au fond, tu l'espérais. Ta douce voix retentit dans les ténèbres alors que tu l'appelais.
« Nuage Abyssal ? Dis moi que tu es là. C'est moi... »
Voyant que personne ne répondait, tu te renferma sur toi même, le froid mordant te prenant de cours. La pluie ne cessait de battre son plein et les bourrasques te faisaient frissonner. Ô Nuage Abyssal, qu'elle aimerait te voir...

Écaille d'Hippocampe
Date d’inscription : 24/10/2012
Messages : 1990
Puf : Canada à mes heures perdues
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 24
Multi-comptes : Non
Félin Légendaire
Nuage de Lionnes
Félin Légendaire
Lun 4 Nov 2013 - 8:25



Laisse-toi porter par le vent et tu trouveras l'orage... ♫
Nuage Abyssal & Ecaille d'Hippocampe


UNE FOIS DE PLUS, LE CIEL CENDRÉ FUT ZÉBRÉ D'UN BLEU ÉLECTRIQUE. Le vent jouait avec les rares buissons des landes et son herbe rase, ses fleurs mauves. Une silhouette féline et menue courait dans les collines, vent dans le dos. Un nouvel éclair, cette fois-ci plus gros et bruyant, déchira le ciel dans un bruit terriblement fort. Les oreilles du matou n'avaient fait que frémir, le mâle ne se souciait pas de l'orage. Il aimait ça. Le vent et le tonnerre rassemblés. Son Clan et celui des forêts ne seront jamais rassemblés, eux. Pourtant, ils portaient aussi le nom de Vent et de Tonnerre...

Mes pattes rebondissaient dans l'herbe détrempée, éclaboussant le bas de mes jambes déjà mouillées par l'orage. Encore un nouvel éclair. Mes oreilles se dressaient et j’accélérais un peu la cadence. Plouf plif plouf plif... Des arbres commençaient à se dresser au loin; j'y serai bientôt. Je cherchais quelqu'un. Si j'étais une bourrasque, elle était la foudre. Oui, elle appartenait à un Clan rival au mien, et pourtant... Je l'aimais bien, cette chatte. J'aimerai savoir comment ça se passait, de son côté. Nous étions déjà âgés d'un an, nous passerons bientôt guerrier. Peut-être l'était-elle déjà ? Je me laissais porter par le souffle du vent, celui qui me mènera à l'orage.

Devant-moi : des arbres. Derrière-moi : des plaines. Différence radicale de paysage. Je ne pourrais jamais vivre sous toutes ces feuilles et ces branchages, comme eux ne pourraient jamais vivre constamment à découvert. Mais j'attendais quand même, j'attendais cet être dont la façon de vivre était si différente de la mienne. Quand est-ce que je la reverrai ? J'attendais, je laissais le sable de ce sablier imaginaire descendre en bas. Les minutes passaient, et je retournais ce sablier. Combien de temps avais-je attendu ? Je ne savais pas, plus de deux heures en tout cas. La pluie n'avait pas cessé, elle avait justement augmenté. Les éclairs s'étaient multipliés et les arbres devant moi s'agitaient trop violemment maintenant. Tout cela devenait dangereux. Je ne verrai pas Nuage d'Hippocampe aujourd'hui. J'allais partir. Comme je m'étais assis, je me relevais et m'étirais longuement.   Alors que je rebroussais chemin, je fus parcouru de frissons. Ce n'étais pas le froid, et ce n'était pas la peur non plus. Juste un pressentiment. Écaille d'Hippocampe. Elle était là, derrière moi, à la lisière de sa forêt.

Il faisait tellement sombre maintenant ! Quelle cachette avait-donc trouvé le soleil d'hier après-midi, pour que le ciel se soit tant assombri ? Je ne voyais plus très bien où je posais les pattes, mais tant que je serai à découvert je n'aurai rien à craindre. Le ciel fût zébré de bleu une fois encore, me permettant de voir un peu plus et d’accélérer. Je courrais maintenant à l'aveugle, et ne songeais pas à ralentir le pas. Je souhaitais essayer de courir en se fiant uniquement à mon ouïe et mon toucher. C'était extrêmement difficile. J'avais tenu trois bonnes minutes en galopant ainsi, sans l'aide du plus léger éclair. Malheureusement pour mon exercice, je trébuchais sur quelque chose qui me semblait être une racine. Je m'écrasais maladroitement dans la terre devenue boue et constatais avec surprise que la racine avais bougé. Je me mis en position assise, face au vent, et attendis le prochain coup de tonnerre, dans le « silence » de l'orage. Devant-moi se tenait en fait un chat au pelage rayé, ou plutôt une chatte, une jolie féline de mon âge environ.

« Excuse-moi, j'ai trébuché. »

Je n'avais aucune idée d'à qui je m'adressais exactement, mais je n'avais pas l'intention de m'éterniser ici par un tel temps. A moins que cette chatte soit celle que je cherchais... Dans ce cas, je pourrais bien faire une petite exception.
[/color]

Nuage de Lionnes
Date d’inscription : 07/04/2013
Messages : 1348
Puf : Kiri [me supprimez pas, je passe encore 09/03/18]
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 18
Félin Légendaire
Écaille d'Hippocampe
Félin Légendaire
Lun 4 Nov 2013 - 19:16


L'amour est la magie qui transforme la poussière de nos vies en une brume dorée.
ft Kiri alias Nuage Abyssal
THUNDER vs WIND
C'était comme si l'automne avait quitté les belles et fructueuses forêts de la région pour laisser place à un hiver glacial. Tes pattes étaient comme enfoncées dans le sol, le froid te saisissait quasiment sur place. Tu te dis que tu avais peut-être fait une erreur en venant ici, mais cependant, tu ne voulais pas partir. Au fond de toi, tu avais la certitude qu'il viendrait. C'est ce que tu voulais croire. Le zéphyr soufflait toujours. Après de longues et interminables minutes, la pluie s'était arrêtée de tomber. Les nuages se dissipaient peu à peu, ils s'entrouvraient pour laisser apparaître le disque hâve et blafard qu'est la Toison Argentée. Ta fourrure, bien qu'encore humide et imbibée de gouttes de pluies, était nimbée de magnifiques éclats d'argent lactescents, en harmonie parfaite avec la lune. Tes deux grands yeux, d'habitude de couleur bleu-vert, semblaient avoir changés de couleur pour laisser place à un somptueux bleu céruléen, rappelant les étendues outremers de l'océan. Désormais, ta silhouette était futilement perceptible dans la pénombre. 
Alors que tu t'étais relevée ─ bien que ce fut difficile avec tes pattes ankylosées, tu examinas les alentours d'un œil inquisiteur : après tout, tu étais là depuis un bon moment sur un territoire que tu ne connaissais que très peu. Mieux valait-il prendre des précautions si jamais la patrouille du soir traînait dans les parages. Après n'avoir rien remarqué qui soit de suspect, tu commenças à avancer d'un pas lent, presque à pas feutrés. Mais un bruit te parvint aux oreilles et tu te préparas à te détaler à toute vitesse. Que diraient ton Clan, ta mère et les membres du Clan du Vent si ils apercevaient le lieutenant du Clan du Tonnerre sur leur propre territoire ? Trop tard, on t'avais vu. Furtivement, tu fis volte-face et toisa ton interlocuteur dans les yeux. Oui, ses yeux. De grands yeux bleus profonds. Ses yeux si grands, où déborde une mer entière, un ciel entier. Tu restas plongée dans ses prunelles quelques minutes avant de reprendre tes esprits et de faire ton plus beau sourire, ton cœur battant la chamade.
« Je ne sais pas si on te l'a déjà dis Nuage Abyssal, mais tes yeux sont encore plus magnifiques que... que le ciel. »
Tu ne pus détacher ton regard de lui. Oui, il était bien là.


Écaille d'Hippocampe
Date d’inscription : 24/10/2012
Messages : 1990
Puf : Canada à mes heures perdues
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 24
Multi-comptes : Non
Félin Légendaire
Nuage de Lionnes
Félin Légendaire
Lun 4 Nov 2013 - 20:13



Tiens, le garçon rougit... ♫
Nuage Abyssal & Ecaille d'Hippocampe


HEURESEMENT, LA CHATTE NE SEMBLE PAS AVOIR REMARQUÉ QUE JE LUI AVAIS marché sur sa belle queue tigrée. Ses yeux verts vifs semblaient plongés dans les miens. Je fronçais les sourcils. Qu'avaient toutes les femelles à s'extasier devant mes prunelles bleu océanique ? Pressé de m'en aller, je ne comptais pas adresser un mot à la rivale, même pas lui dire de retourner de son côté du territoire. Mais avant que je me lève, la féline me parla d'une voix qui m'était familière.

« Je ne sais pas si on te l'a déjà dis Nuage Abyssal, mais tes yeux sont encore plus magnifiques que... que le ciel. »

Cette voix, j’aurais juré qu'elle était celle de Nuage d'Hippocampe. Mais j'avais connu l'apprentie plus jeune, et sa voix avait déjà dût muer. Et si... Et si c'était elle, et si c'était bien mon amie qui se tenait devant moi ? Un nouvel éclair m'aida à mieux voir la femelle. Assez grande et fine, un pelage brun tigré et de beaux yeux verts vifs. J'essayais d'imaginer l'apprentie guerrière à travers la féline, ce qui n'était pas bien difficile. Il manquait juste ce sourire amical, enfantin, que j'avais eu le bonheur de connaître dans les... Dans les égouts. C'était plutôt un sourire rêveur, distrait. A moins qu'il ne soit... Amoureux ? Non, c'était impossible, nous ne nous connaissions même pas. Tilt ! Alors comment connaîtrait-elle mon nom ? Impossible. Incroyable. Mon cri de joie fut couvert par le tonnerre, mais la foudre mit en valeur mon bond vers le ciel.

« Nuage d'Hippocampe ! »

Je vint me frotter au cou de mon amie. Je n'ai jamais sentit son odeur, et je pouvais donc me permettre de l'imaginer pour moi même. De la bruyère après la rosée, balancée délicatement par le vent du matin, sous le levant. Ô qu'elle avait grandit, en six lunes ! Elle paraissait plus mature, plus assurée. Ce n'était plus le chaton que j'avais connu, mais j'étais sur qu'elle n'avait pas perdu sa bonne humeur. Son compliment flatteur me revint en mémoire, ainsi que, plus ancien, la promesse que nous nous étions faite... Je bégayais mes excuses et mes remerciements, un sourire enfantin au visage. Je rougissait, pour l'une des premières fois de ma courte vie je rougissait.

« M-m-merci... Tes... Tes yeux à toi sont plus beaux... Plus beaux encore que deux émeraudes sous le soleil levant. Tu es magnifique, Nuage d'Hippocampe. Cela fait si longtemps... Si longtemps que l'on ne s'est pas vus. Tu m'as manqué, tu sais. »

Je n'étais pas un grand flatteur, les compliments n'étaient pas mon fort. Mais j’espérais que celui-ci n'était pas trop ridicule. Je la trouvais vraiment belle, cette chatte... Que devenait-elle ? Je voulais tout savoir sur elle, savoir tout ce que nous n'avons pas eu le temps de dire, tout ce que nous aurions pu nous dire. Pourquoi ne sommes-nous pas nés dans le même clan ? Nous étions faits pour ne rencontrer ! Mais pourquoi au détriment de notre loyauté ?

Nuage de Lionnes
Date d’inscription : 07/04/2013
Messages : 1348
Puf : Kiri [me supprimez pas, je passe encore 09/03/18]
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 18
Félin Légendaire
Écaille d'Hippocampe
Félin Légendaire
Dim 10 Nov 2013 - 21:10
|| J'édite, petit crustacé ♥ ||
Écaille d'Hippocampe
Date d’inscription : 24/10/2012
Messages : 1990
Puf : Canada à mes heures perdues
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 24
Multi-comptes : Non
Félin Légendaire
Nuage de Lionnes
Félin Légendaire
Mer 27 Nov 2013 - 7:44
|| P'tit UP. ♥ ||
Nuage de Lionnes
Date d’inscription : 07/04/2013
Messages : 1348
Puf : Kiri [me supprimez pas, je passe encore 09/03/18]
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 18
Félin Légendaire
Constellation du Tigre
Félin Légendaire
Sam 22 Mar 2014 - 5:13
| UP |
Constellation du Tigre
Date d’inscription : 04/06/2013
Messages : 1915
Puf : Hossy
Âge : 20
Multi-comptes : Constellation du Tigre (♂) - Bravoure du Lion (♂) - Etherium (♂) - Nuage Libre (♂) - Petite Épine (♀) - Renard Errant (♂) - Decem (♂) - Valar () - Petit Crapaud ()
Contenu sponsorisé
Les idées sont des graines de lotus, elles ne dorment que pour mieux pousser. || ft Kiri ♪

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: