Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

♣. Gros manque de temps, mais énorme envie d'écrire. x) | Vétérante => Iris
Invité
Invité
Ven 13 Mai 2011 - 17:39
Demande de
Loola.


  • Pseudo de ton double & triple compte : A pas.
  • Puf : Loola.
  • Âge : 14 Ans aujourd'hui. x)
  • Depuis combien de temps sur le forum ? : Je sais pas.

Anonymous
Invité
Invité
Ven 13 Mai 2011 - 18:23
Owh, bon anniversaire à toi ! ;D
Bref, bonjour & bienvenue dans ton espace d'examen. ♫


    Et ton thème sera... la peur de la mort.

    > Tu incarneras soit un animal - n'importe lequel -, soit un humain, pourvu que ton personnage soit de sexe masculin - parce que j'en ai marre des filles x) Il devra avoir environ entre soixante-dix et quatre-vingt dix ans (à toi de calculer l'âge que ça fait en lunes, pour les animaux : moi, j'ai la flemme. What a Face )
    > Ton personnage a une peur, une angoisse terrible et irrépressible de la mort - ce qui, à son âge plutôt avancé, est contraignant.
    > Si il y a une raison à cette peur, n'oublie pas de l'expliquer !
    > Décris bien l'impact qu'a cette phobie sur sa vie quotidienne ; ce qu'il fait pour retarder sa mort le plus possible, etc.
    > J'aimerais qu'à la fin, ton personnage meure. A toi de décrire la réaction qu'il aura en cet instant : va-t-il se "réconcilier" avec la mort, va-t-il au contraire essayer d'y échapper bien qu'il sache que c'est inévitable, que son heure est venue...? Bref, je te laisse voir.

    Tu as environ jusqu'au trois juin pour finir ça. J'espère que ce thème t'inspire ; )
    Je suis ouverte à toutes les questions & revendications ! ;D


Bonne chance ! ♪
Anonymous
Invité
Invité
Sam 14 Mai 2011 - 16:49
    Ce thème, il est trop inspirant =D
    En plus ça tombe bien qu'il faille qu'il meure à la fin. J'avais envie, avec ce texte d'y mettre un terme par la mort du héros. (:

    HS; Merci xP
Anonymous
Invité
Invité
Dim 5 Juin 2011 - 2:46
Doublo Sorry. [ Pour le retard je suis désolée je voulais le poster avant mais depuis le moment où je l'ai terminé j'étais privée d'ordi, et la seule fois où j'ai pu venir autre qu'avec mon portable, j'avais un truc plus important à régler. ^^" ]



    ♣. Gros manque de temps, mais énorme envie d'écrire. x) | Vétérante => Iris 10120412
    |Click on Image. |
      « Quand croyez-vous qu'un homme meurt réellement? Lorsqu'il se prend une balle en plein coeur? Non, lorsqu’il meurt d'une maladie? Non, lorsqu'il la nature joue simplement son rôle? Non plus, un homme trépasse au moment où on arrête de se souvenir de lui. »

    This is the Life.

    Une douce lumière se reflète sur ses cheveux blancs, son visage exprime un air préoccupé, l'homme doit bien avoir au minimum la soixantaine. Il regarde les arbres, qui peu à peu perdent leurs feuilles, seul sur un banc il laisse filer le temps, son temps, qu'il essaye pourtant de prolonger le plus possible. Cet homme c'est mon père, il est rongé par la peur de quitter ce monde, et j'ai promis, je lui ai promis de ne jamais l'abandonner, je crois au fond de moi qu'il redoute encore plus la solitude, mais n'ose pas l'admettre. Il semble songeur, ses yeux sont humides, près à verser quelques larmes.

    « - A quoi penses-tu? »

    Il sourit, lève les yeux au ciel, et me répond de sa voie rauque:

    « - Je ne pense pas, je me souviens. »

    Il prit ma main, et chassa ses pleurs, puis nous nous levâmes ensemble et prirent la route qui mène à sa demeure. Sur le seuil de son pallier je le regarde avancer, puis je prend la route de ma maison où m'attend mon compagnon. Une fois rentrée chez moi celui-ci m'accueille joyeusement, il vient de finir de cuisiner. Comme d'habitude, je retire mes chaussures, puis accroche mon manteau à l'escalier. Mon mari m'observe, et ses yeux se ternissent.

    « - Comment va-t-il ? »

    Je retiens mes larmes, je ne veux pas lui en parler, je refuse de prononcer la vérité, bien trop dure à mon gout. Alors il s'approche de moi, et me prend dans ses bras.

    « - De moins en moins bien. Le médecin lui à annoncé qu'il lui rester moins de 72 heures cet après midi. Son cancer à pris le dessus, et les médicaments ne font plus rien. Il a de plus en plus de mal à respirer. Je n'en peu plus de le voir dans cet état. Mais il se refuse toujours d'aller à l’hôpital. Il dit qu'il n'est pas sur le point de mourir, et quand bien même ce serait le cas, il refuse de vivre ses derniers instant dans une chambre froide et hostile, seul ou au milieu d'autre mourant. »

    Cette fois je n'arrive plus à retenir mes sanglots, l'émotion se fait trop forte. Demain est surement le dernier jour que je passerais en sa compagnie. Il doit être complètement désemparé, lui qui à toujours pris soin de son corps de peur d'attraper se genre de maladie, lui qui a toujours eut peur de ce dernier instant. Demain sera la meilleure journée que nous passerons ensemble. J'en fais le serment.
    Il est minuit et demi, le sommeil m'a emportée rapidement ce soir, le téléphone sonne, je me réveille en sursaut, et le décroche, à l'autre bout un homme gémit et tousse, il semble vouloir me dire quelque chose, mais je ne comprend pas, alors je raccroche. L'appareil retentit une deuxième fois, toujours le même homme, cette fois tout s'éclaircit. D'un bond je sors de mon lit, cours dans la salle de bain, et allume la lumière, je m'attache rapidement les cheveux, puis je cours vers l'armoire prends le premier haut se trouvant là, ainsi qu'un vieux jean délavé. Je descends l'escalier, puis je saute dans ma voiture, et éclanche le contact. Je fais la route qui rallie nos maison le plus vite possible, mais le temps passé dans la voiture me semble une éternité. Cependant je dois faire vite, mon géniteur vit sûrement les derniers moments de sa vie, et il faut impérativement que je sois près de lui. Je rentre dans sa maison, et cours vers sa chambre, il est là, dans son lit, et il tousse, les larmes coulent le long de ses joues. Il tourne le regard vers moi, ses yeux reflètent toute la peine du monde, ainsi que la peur, il est effrayé. Je fais tout pour le réconforter, je lui montre que je suis avec lui.
    Assise sur le bord de son grand lit en bois des années quatre-vingt, je le regarde, je lui parle, il n'est pas seul, jusqu'au bout je serais là. Sa toux se calme, puis nous discutons n peu, pour ne pas l'épuiser, il me raconte la vie qu'il a passer avec ma mère avant ma naissance. La peur n'a toujours pas quitté son regard, il me parle du moment où ma mère lui a annoncé qu'ils allaient être parents. Il se met à rire, et une quinte de toux lui paralyse la respiration une nouvelle fois. Et soudain je me rappelle que je ne l'ai pas encore prévenu, comme aie-je pu oublier de lui en parler?

    « - Papa, excuse moi de ne pas t'en avoir parlé avant, j'ai quelque chose à te dire. »

    Alors il semble sortir de ses pensées joyeuse de son passé, et me regarde fermement.

    « - Quoi donc ma fille, parle je t'en prie. »

    Un sourire fend mes lèvres, je prends une grande inspiration pour me détendre.

    « - J'attends un enfant. »

    A partir de ce moment il sembla être l'homme le plus heureux de la terre, des larmes de joie coulèrent sur ses joues ridées par le temps, la peur à disparut de son regard, il semble serein. Comment est-ce possible? Alors la toux reprend de plus belle, et s'accentue. Cela durera en tout une dizaine de minutes, des minutes qui semblèrent si longues à cause de la souffrance. Je chuchota:

    « - Je t'en prie ne meurs pas.. Ne ma laisse pas, papa. »


    Étouffé par la ses accès de toux, il sourit néanmoins. Puis leva sa main, qui semblait si frêle, et la posa sur mon ventre.

    « - Ne t'en fait pas, je vis toujours. »

    Après ses paroles ses yeux se détournèrent vers le plafond, le vide s'empara de ses perles bleues, et le sifflement de sa respiration ne se fit plus entendre. Des larmes jaillirent de mes yeux, je reposa sa main sur son lit, puis ferma ses yeux. Sur son visage se trouvait encore un sourire, qui m’étonna, juste au porte de la mort il s'était réconcilié avec celle qui avait tant redoutée..




Anonymous
Invité
Invité
Jeu 14 Juil 2011 - 0:13
Enfin fini désolé de l'attente --'
En plus y avait pas grand chose a dire alors c'est juste grave court :v

Correction de Loola~

Mise en page :

La petite entrée en matière avec l’image et la citation m’a bien plut a vrai dire. En plus les deux correspondent bien au texte je trouve. Par contre je ne me prononcerais pas sur la musique car c’est une vidéo ‘privée ‘ mais bon tu as quand même fais l’effort d’en chercher une… Un titre centré ensuite. C’est bien que tu y es pensé. Bon il est juste banal m’enfin je trouve que ça rend bien. Par contre il est en anglais et il n’y a pas de traduction… Bon d’accord j’avoue qu’il est tellement simple que même moi je l’ai compris. Néanmoins je pense que tu aurais dû la mettre. Ensuite je remarque que le texte est justifié, bon point. Le blockquote rend bien également. Ensuite j’avouerais être déçue. Enfin je ne parle que de détail, mais après cette entrée en matière je m’attendais à mieux. Les paroles de chaque personne ont une couleur différente c’est bien – même si j’avoue que le gris est un peu illisible – par contre j’aurais bien vu les paroles soit lister soit centré ou encore à droite. Je chipote je sais. Ensuite par exemple pour embellir j’aurais bien vu une lettrine à chaque paragraphe. Ah oui, venons-en aux paragraphes. Eh bien c’est assez clair, par contre il y a des moments où tu es allée à la ligne mais tu n’as pas sauté de ligne. Pour finir je parlerais des ‘ actions/paroles’ elles se différencient grâce à la couleur mais je ne vois ni gras ni italique. Dommage. Mais enfin un réel effort, c’est bien. Good.

Qualité d'Expression & Syntaxe :


Donc me voilà. Je commence par le vocabulaire. Bah pour ce dernier il est assez courant mais varié donc c’est plutôt bien à vrai dire. Ensuite niveau répétition j’en ai vu qu’une qui était plutôt flagrante, mais je ne la relève pas parce que j’ai bien l’impression que ça fait partit de ton style d’écriture. Ensuite pour les tournures de phrase ainsi que les fautes de français ça me parait tout bon. Ensuite la ponctuation me semble très bonne. Enfin je trouve. Alors j’en viens aux descriptions. Franchement je pense qu’il en manque un peu. Hrm. Dans ton texte je comprends que parfois il n’y en ai pas utilité, c’est vrai. Donc niveau paysage c’est moyen mais franchement y en avait pas trop besoin. Bah en même temps ce qui rattrape c’est les descriptions des actions et des mouvements des personnages vraiment bien décrits. Même je suis assez contente des dialogues, So Good. Bon après il y a quand même deux points auxquels j’aimerais me prononcer. Tout d’abord les ‘ sensations ‘ si je puis l’appeler comme cela. Hrm. Je veux dire on ne sait pas trop s’il fait froid ou des choses comme ça, s’il y a du vent et cetera… Mais finalement ça rejoint le paysage. Le paysage aurait dû être décrit un chouïa plus je pense. Tu vois je passe sur la description physique et même psychologique pourquoi pas, parce que je pense bien qu’il n’y en avait pas du tout besoin. Mais niveau genre y a des arbres il pleut et tout le tralala ça manque. Mais bon tu as bien décrit l’essentiel donc c’est un bon point. Par contre pour passer directement aux sentiments, j’avouerais que c’est un peu ‘plat’ enfin, c’est assez décrit mais ça semble stérile, plat… je ne sais pas comment dire, juste pas assez profond quoi. En gros il manque aussi assez de poésie dans ton texte. Embellir avec des figures de styles, genre métaphores et cetera. C’est un peu trop plat. But It’s Good.

Orthographe & conjugaison :


Franchement une très bonne conjugaison et une très bonne orthographe ! Bon j’avouerais ne pas être une pro dans ce domaine donc il se peut qu’il y ait des fautes. Mais je pense que ce ne serait que de l’inattention. Bon j’en ai vue quelque une alors je vais les citer. D’abord ‘’ de peur d'attraper se genre de maladie ‘’ Il y aurait dû y avoir ‘ ce ‘ qui est un démonstratif. ‘Et éclanche le contact. ‘ Là c’est ‘ enclenche ‘ mais je suppose que tu le sais. Ensuite niveau conjugaison je n’ai vu aucune faute mais, j’ai remarqué que ton texte est écrit au présent. Et pourtant début de ton deuxième paragraphe ainsi qu’à la fin de ton récit à partir de ‘’ Elle chuchota ‘’ ton récit est écrit au passé. C’est vraiment dommage ? Néanmoins Very Good. Continue ainsi. Juste attention au temps.

Respect du Thème & Cohérence du texte + Dénouement :


Texte très cohérent je dois dire. Dénouement okeyy vu qu’il se réconcilie avec la mort et qu’il meurt. En fait ce qui me chiffonne pas mal c’est le respect du thème. C’est pas tout à fait du hors-sujet mais il y a des consignes qui ne sont pas respectées c’est bien dommage. En fait je lis toujours le texte avant le thème quand ça je peux le juger sans me dire qu’il est H-S ou pas. Je le lis toujours au dernier moment. Donc j’y go pour l’énonciation de tout ça. D’abord tu n’incarne pas le personnage qui a peur de mourir mais sa fille. Ensuite ton personnage a dans les soixante ans alors qu’il aurait dû avoir entre soixante-dix et quatre-vingt. Même si j’avoue que ce dernier est un détail. Von ensuite l’impact de cette phobie et ce qu’il fait pour l’éviter c’est très très bof. La raison de cette peur ça n’y ai pas non plus mais ça ce n’est pas important. Pour moi ce qui a été le moins respecté – avec le personnage à incarner – c’est le fait que le personnage ait peur de la mort c’est pas trop dit. Un peu au début mais très peu. Je pense en fait que le ‘ but ‘ de ce sujet était surtout de décrire la peur de cet homme et non la préoccupation de sa fille. Le fait que tu es incarné sa fille à créer un non-respect en fait. C’est sûrement pour ça qu’on n’en comprend pas bien qu’il a peur de la mort. Enfin on le sait mais ce n’est pas assez décrit.

Pour le rang...


Je t’attribue le rang Vétérante.
Sérieusement avec le non-respect du thème ainsi qu’un texte un peu plat niveau description des sentiments j’ai un peu hésité. Mais je pense que Guerrière ne serait pas appropriée. Tu peux repasser ton EEF dans un mois si tu as 200 messages.
Anonymous
Invité
Invité
Jeu 14 Juil 2011 - 0:32
    Merci Iris. =D
    Franchement je pensais pas être vétérante.
    J'avoue que j'ai pas trop respecté le thème.. =X
    Désolée ?
    Enfin merci. Je tiendrais compte de ce que tu as dit pour les prochaines fois !
Anonymous
Invité
Invité
Jeu 14 Juil 2011 - 0:34
De rien ; )
Lock + déplacement
Anonymous
Contenu sponsorisé
♣. Gros manque de temps, mais énorme envie d'écrire. x) | Vétérante => Iris
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: