Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

Et quand je regarde dans tes yeux, je me vois comme dans l'eau d'une source... // Pv : Ecume d'Obsidienne
Invité
Invité
Mar 2 Juil 2013 - 10:49




Et quand je regarde dans tes yeux, je me vois comme dans l'eau d'une source...




Ce matin, je suis sortie du camp, non pas en catimini, le cœur battant trop vite, les pattes moites, la gorge serrée a l’idée que quelqu’un ne se rende compte que je sortait et sursautant au moindre craquement de branche. Non, je suis sortie naturellement, sans me soucier que quelqu’un me repère ou pas, comme si c’était normal que moi, une simple apprentie, je sorte de nuit sans prévenir personne.

Je m’étais réveillée d’un sommeil sans rêves dans la moiteur de la tanière des apprentis, et d’un coup, je m’étais sentie à l’étroit, comme prise dans un étau, j’avais du mal à respirer, l’air me pesait, il était trop chaud, trop humide, écœurant. Je suis donc sortie, dans la simple idée de prendre l’air, l’air de la nuit était encore frais malgré la saison chaude qui approchait.
Je me suis mise à respirer cet air frais, providentiel, je me mis à ronronner lorsqu’un vent frais caressa mon épaisse fourrure blanche.

Enfin calmée de l’étrange sentiment qui avait envahie mon cœur, le ciel était découvert et une magnifique lune ronde se dessinait dans le ciel d’été. Quelques étoiles qui brillaient doucement lui tenaient compagnie.
J’eus soudain l’envie pressente de me retrouver hors du camp, de me sentir libre de mes mouvements, pour une fois.

C’est ainsi que je m’étais retrouvée à marcher seule, en pleine nuit, dans le territoire du clan de la rivière que je connaissais à peine. Perdue dans mes pensées, je n’ai pas vu le territoire défiler et je me retrouvais bien vite dans un lieu que je ne connaissais pas, bien que l’odeur de mon clan y soit présente.

C’était une jolie plage, l’eau du lac était calme, paisible, tout ce dont j’avais besoin. Je mis à patauger dans l’eau, celle-ci, malgré la saison était encore fraîche mais c’était supportable. Soudain, je la vis, là dans l’onde pure brillait une lune parfaitement ronde, la jumelle de celle que j’avais vu il y a peu dans le firmament…Et près de cette lune parfaite mon reflet mais pourquoi avais-je deux reflets….


Fiche RP © Sunhae de Libre Graph'

Anonymous
Félin Légendaire
Félin LégendaireVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Aoû 2013 - 20:00
|UP|
Garden
Date d’inscription : 22/04/2012
Messages : 2074
Puf : Teny || (T)Edderkopp || Raptor Jésus || MKHXARZYIFKTZ
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 19
Multi-comptes : Garden. - Enchantement des Anges. - Mélancolie des Oiseaux. - Nuage de Renard. - Valse des Papillons.
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Oct 2013 - 18:17
|| Suite à ta requête Mist, je ressors le topic. (:
Quintessence d'Absinthe
Date d’inscription : 21/06/2013
Messages : 986
Puf : Levy, Em
Âge : 20
Multi-comptes : Elyseum & Diaprure de l'Hespérie
Invité
Invité
Mer 16 Oct 2013 - 18:25
Et quand je regarde dans tes yeux, je me vois comme dans l'eau d'une source...  // Pv : Ecume d'Obsidienne 885142RPECUME
« MÉMOIRE DES OCÉANS & ÉCUME D'OBSIDIENNE | SUNNY & GOUTTOU »

ET QUAND JE REGARDE DANS TES YEUX, JE ME VOIS COMME DANS DE L'EAU D'UNE SOURCE ...


L'air frais caressait la fourrure grisâtre du félin. La brise légère était agréable, quoique légèrement glaciale. L'hiver pointait doucement, se laissant apparaitre petit à petit. Bientôt déjà, une fine couche de neige recouvrirait le sol froid et meuble, ainsi que les feuilles jaunies par l'automne. D'ailleurs, celui-ci s'était installé. Les orages se faisaient de plus en plus fréquents, et l'humidité de l'air se faisait ressentir. Écume d'Obsidienne observait calmement son camp en contrebas. S'étant levé afin de participer à la patrouille de nuit, il était resté éveillé -la fatigue ne le tenant point- afin d'admirer le lever de soleil.  

De ses yeux d'un bleu pâle, il portait un regard vide sur le camp tout aussi désemplit. Un furtif bâillement le sortit de la torpeur dans laquelle il s'était laissé glissé jusqu'à présent. L'air frais avait fait son devoir, laissant les membres du guerrier engourdis, lourd, et gelés. Écume d'Obsidienne se leva doucement, et, tout en jetant un dernier regard vers le soleil levant, s'ébroua et descendit d'un bond rapide de son perchoir de fortune.

D'un pas lent, le guerrier au pelage blanchâtre se mit à déambuler au travers des arbres, dont les feuilles devenaient de plus en plus jaunes, d'un jaune délavé, abimé, flétri. Un jaune que seul l'automne pouvait apporter. Écume d'Obsidienne aimait bien l'automne. C'était, et de loin, sa saison préférée. L'automne, il n'y avait pas de chaleur accablante, ni de bipèdes à tous les coins d'eau. L'automne, il n'y avait pas un froid glacial, ni de maladies dévastatrices. Non. L'automne, c'était la saison des pluies, la saison des orages. Des nuages noirâtres, lourds et menaçants. Tout comme raffolait le félin. Lui, le félin rêveur, le piètre combattant, mais rapide comme un lapin. La seule chose qu'il savait faire, c'était courir. Et encore. Le plus souvent, il courait pour fuir, échapper à un adversaire plus puissant que lui. Lâche. Et si encore sa rapidité servait à autre chose que fuir, il en serait heureux, mais non. Le destin avait décidé qu’Écume d'Obsidienne naitrait au sein du clan de l'Ombre, et non au sein du clan du Vent, dont la rapidité était reconnue de tous. Mais non. La Dame Voilée, la roue du destin, la balance de la vie, n'avait pas voulu cela. Elle avait voulu qu'il soit inutile, jusqu'à sa mort.

Ce fut le contact de l'eau qui fit émerger le jeune guerrier de ses pensées. Ce dernier avait marché longtemps, tellement qu'il avait dépassé les frontières. Il n'était plus en territoire de l'Ombre. Une large étendue d'eau apparaissait devant ses yeux bleus, émerveillant le félin. Il savait bel et bien qu'il ne devait se trouver là, cependant, quelque chose l’empêchait de repartir. Alors, il maudit son existence, et ferma les yeux, profitant de ses instants.


codage&texte par gouttou
Anonymous
Contenu sponsorisé
Et quand je regarde dans tes yeux, je me vois comme dans l'eau d'une source... // Pv : Ecume d'Obsidienne
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: